0

Inventaire des savoir-faire des sites remarquables du goût – l’élaboration du vin de Châteauneuf-du-pape

L’élaboration du vin de Châteauneuf-du-Pape

Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel de la France

Châteauneuf-du-Pape, charmant village du Vaucluse au patrimoine architectural notable, surmonté de son château et de ses remparts, est réputé dans le monde entier pour la particularité de ses vins issus de dix-huit cépages. Ce petit éperon rocheux et ses 3200 hectares de vignes surplombent les vallées du Rhône et de l’Ouvèze, profitant pleinement d’un site d’exception porté par ses sols calcaires, ses terrasses de galets roulés, son soleil, son « mistral » et ses caves historiques, propices à la production d’un vin « tranquille » aux goûts et arômes typés, élégants et équilibrés. Son paysage vallonné ponctué de parcelles boisées, de domaines prestigieux et de petits patrimoines tels que les cabanons de vignes, témoigne d’une longue tradition viticole.

C’est grâce à son goût pour le vin du terroir et sa vision du commerce, que le Pape Jean XXII installé dans sa résidence d’été de Châteauneuf favorisa dès le XIVème siècle le développement du vignoble environnant, entre Avignon et Orange. « Une série d’ingrédients se sont conjugués autour du terroir et des hommes » pour construire la réputation du vin de Châteauneuf-du-Pape reconnu par son appellation du même nom. Elle le doit sans aucun doute à l’opiniâtreté d’une communauté de producteurs et d’hommes remarquables qui ont œuvré ensemble pour privilégier leur indépendance et le caractère du « vin aux 18 cépages ».

C’est dans cet esprit que naquit à Châteauneuf-du-Pape la notion d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) portée par le Baron Le Roy, vigneron et juriste d’exception, avec la création du Syndicat des propriétaires viticulteurs de Châteauneuf-du-Pape. Grâce à lui se mirent en place dès 1923 des règles de production visant un haut niveau de qualité et de protection du vin qui servit d’exemple à d’autres régions viticoles pour donner lieu à la création du Comité National des Appellations d’Origine. Puis furent reconnues par décret du 15 mai 1936, les six premières AOC vinicoles :  Arbois, Tavel, Cognac, Cassis, Monbazillac et Châteauneuf-du-Pape

Dans un souci constant du respect de l’environnement, de l’authenticité des savoir-faire de la fabrication du vin chateauneuvois et donc du patrimoine culturel local, 320 viticulteurs indépendants affichent aujourd’hui une production à la mesure du territoire de 100 000 hectolitres par an soit 12 500 000 bouteilles vendues chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *